3ème symposium sur l’espace à Singapour [en]

PNG

Le 3ème symposium sur l’espace à Singapour, co-organisé par A*STAR’s Institute for Infocomm Research (I2R) et Economic Development Board (EDB) s’est tenu mercredi 21 septembre. S’appuyant sur le succès rencontré lors des précédentes éditions, ce symposium a réuni les acteurs clés de l’industrie aérospatiale tels que ST Electronics, Airbus Defence & Space, Google, NEC, SES et Thales Alenia Space ainsi que des chercheurs de A*STAR, de la Nanyang Technological University (NTU) et de la National University of Singapore (NUS).

La France est un leader de l’industrie aérospatiale et son implication dans ce secteur à Singapour se traduit par d’étroites collaborations avec le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) et par la création de laboratoires de recherche communs tels que CINTRA (Thales, NTU et le Centre National de la Recherche Scientifique CNRS) qui travaille sur les nanotechnologies, SONDRA (Supélec, le centre français de recherche aérospatiale ONERA, NUS et DSO) qui développe des radars ou encore S4TIN (Thales et NTU). Des acteurs clés du secteur comme Thales ou Airbus ont également ouvert des branches R&D dans la cité-Etat.

Un workshop franco-singapourien co-organisé par le CNES et par EDB a également eu lieu le 22 septembre en marge du symposium, avec la participation de l’ONERA, ISAE-SUPAERO - un leader mondial de l’enseignement supérieur et de la recherche en ingénierie aérospatiale, Thales, Airbus, CLS et Nexeya. Plusieurs experts se sont réunis autour de 4 thèmes de discussion : la technologie, la mise en application, l’éducation et l’industrie.

Lors d’une réception organisée mercredi 21 septembre, l’Ambassadeur a accueilli à la Résidence de France des représentants du CNES et d’EDB.

Dernière modification : 23/09/2016

Haut de page