Baba Bling : Signes intérieurs de richesse à Singapour

JPEG

Cette exposition témoigne d´une histoire fascinante : comment une communauté d’immigrés a créé une culture unique en laissant sa propre culture d’origine s’imprégner des influences, coutumes et croyances de leur pays d’adoption.

A Singapour, le terme « Baba » désigne un « homme chinois » et, par extension, les descendants des communautés chinoises qui se sont intégrées dès le 14e siècle dans le sudest asiatique et qui ont incorporé au fil des siècles de nombreux aspects de la culture malaise dans leur culture d’origine. Le « Baba » désigne aussi le chef de famille qui a intégré des éléments de la culture européenne, via ses parents et ses grands parents pendant la période coloniale.

JPEG
Lit de cérémonie à baldaquin (Ranjang Kahwain)
© Collection du Musée des Civilisations Asiatiques, Singapour

L’intégration interculturelle qui s’amorce avec ce processus est une leçon d’ouverture d’esprit et de tolérance, deux sujets plus que jamais d’actualité.

L’exposition présente un ensemble d’environ 480 pièces de la culture luxueuse et raffinée de ces communautés chinoises implantées à Singapour. Les objets présentés - mobilier, textiles ornés de perles et de broderies, porcelaine… - qui empruntent leurs formes, motifs et couleurs aux cultures chinoises et malaises, marquent l’identité des Peranakan.

JPEGKebaya blanc aux motifs de dragon © Collection du Musée des Civilisations Asiatiques, Singapour

05 octobre 2010 - 30 janvier 2011

Galerie Jardin

Musée du Quai Branly

Paris, France

Pour plus d’informations : http://www.quaibranly.fr

Dernière modification : 06/09/2010

Haut de page