Décès de Georges Charpak, Paris, 30 septembre 2010

Communiqué de la Présidence de la République :

C’est avec une grande émotion que le président de la République apprend le décès du professeur Charpak. Au-delà du savant, dont l’œuvre scientifique immense lui valut le prix Nobel en 1992, il salue l’homme engagé, le résistant, le combattant infatigable du savoir et du progrès.

JPEG

Entré à l’âge de 17 ans dans la Résistance, Georges Charpak subit avec dignité et humanité l’épreuve de la déportation.

Pionnier de la recherche en physique nucléaire et en physique des particules, il a contribué au rayonnement du CERN. Depuis une vingtaine d’années, soucieux de transmettre aux jeunes générations la passion de la science et de la recherche, il avait développé avec ses collègues de l’Académie une approche expérimentale de l’enseignement des sciences, "la main à la pâte".

La France rend hommage à ce grand humaniste dont la vie et l’engagement sont un exemple pour le pays et pour sa jeunesse. La France est fière d’avoir accueilli Georges Charpak enfant et de l’avoir vu faire carrière au sein de ses plus prestigieuses institutions. Il nous laissera l’image flamboyante de la passion mise au service de la recherche, au service du savoir./.

(Source : site Internet de la présidence de la République)

Dernière modification : 01/10/2010

Haut de page