Deux nouveaux accords de collaboration bilatérale au sein du laboratoire CINTRA : DGA/MINDEF et ANR/A*STAR

Le mardi 22 mars, en présence de M. Jean Charles POMEROL (Président de l’Université Pierre et Marie Curie) et de M. Bertil Andersson (Président de la Nanyang Technological University), une cérémonie de signature d’accords a eu lieu, au sein même du laboratoire CINTRA, dans le cadre de la mise en place de deux nouveaux projets R&D qui s’étaleront sur 3 ans chacun.

JPEG
JPEG

Signature des accords entre Mr B.Andersson, provost de NTU (gauche) et Mr J.C Pomerol, président de l’UPMC (droite)

JPEG

Visite du laboratoire CINTRA : Mr J.C Pomerol, président de l’UPMC (gauche) et Mr Dominique Baillargeat, directeur de CINTRA (droite)

JPEG
Officiels présents lors de la visite du laboratoire issus de CINTRA/DGA/MINDEF/UPMC

Projet NANOANTENNES

Les parties signataires, pour le projet Nanoantennes, ont établi un protocole de bonne entente dans le cadre de SAFARI (Singaporean and French Agreement for Research Initiatives) entre la DGA (Délégation Générale pour l’Armement) et DRTech, MINDEF (Defence Research and Technology Office, Ministry of DEfence of Singapore). Ce projet Nanoantennes est supervisé par Dr TAY Beng Kang, Associate Chair de la School of Electrical and Electronic Engineering (EEE) de l’université de NTU et financé à hauteur de $850K de la part de DRTech, MINDEF : il concerne le développement et la caractérisation d’arrangements de nanoantennes à base de Nanotubes de Carbone (CNT) pour des applications défense dans le domaine de l’électromagnétisme.

Projet CERISE

Les parties signataires pour le projet CERISE ont établi un protocole de bonne entente en réponse à l’appel à projets de l’ANR (Agence Nationale pour la Recherche) et A*STAR (Agency for Science, Technology and Research) dans le cadre du « Strategic International Cooperative Program ». Ce projet, en collaboration avec CINTRA, est supervisé par Dr YOON Soon Fat, professeur à la School of Electrical and Electronic Engineering (EEE) de l’université de NTU et financé à hauteur de S$320K : il concerne la création de nouveaux types d’interrupteurs micro-ondes photo-activables utilisant des technologies brevetées de NTU dans le domaine des semi-conducteurs, ciblée sur des applications concernant des systèmes photoniques à longueur d’onde élevée, dans le domaine de l’infrarouge.

Dernière modification : 12/04/2011

Haut de page