Focus sur le Service Commun de Gestion

JPEG

L’Ambassade de France vous fait aujourd’hui découvrir le cœur de son fonctionnement : le service commun de gestion. Au sein des ambassades et des consulats généraux, les services communs de gestion assurent le suivi administratif et financier des postes, sous l’autorité du chef de poste et du Premier Conseiller. Un temps exclusivement consacré au suivi des activités du Ministère des Affaires étrangères, les SCG sont désormais interministériels.

Contrairement à la plupart des services des Ambassades qui sont tournés vers l’extérieur (partenaires économiques, culturels locaux, communauté française), le service commun de gestion, de par ses attributions est un service intérieur, interlocuteur de l’administration centrale, de tous les services de l’Etat présents à l’étranger et des agents du poste.

Au quotidien, le SCG est chargé du bon fonctionnement interne de l’Ambassade. Son fonctionnement est polymorphe mais centré sur 3 sujets principaux :

- les affaires financières

Le SCG prépare et exécute les budgets du poste (fonctionnement, rémunération du personnel de droit local, investissements, action sociale) sur crédits du ministère des Affaires étrangères. Doté d’une régie d’avances et de recettes, il met en paiement toutes les dépenses sur place, du MAEDI bien sûr, ainsi que celles des autres ministères et veille à leur conformité. La régie est également compétente, pour le compte de la Direction générale des finances publiques, en termes de paiement des pensions et de recouvrement de créances.

- les affaires administratives et de personnel

Le SCG est responsable du suivi administratif des agents, qu’ils soient expatriés (titulaires, contractuels, experts techniques, volontaires internationaux) ou relevant du droit local. Il effectue toutes les démarches nécessaires auprès des autorités locales (Protocoles et immunités) afin de veiller à ce que les Conventions internationales s’appliquent d’une part, et que les agents respectent les règles en vigueur dans le pays d’accueil d’autre part. Concernant le personnel de droit local, le service doit s’assurer que les pratiques du poste sont en conformité totale avec la législation locale en termes de droit du travail. Il met en œuvre les directives de l’administration centrale à qui il fait également remonter les observations formulées par les personnels lors des réunions de dialogue social qu’il anime avec le Chef de poste.

Le SCG se doit de procéder à une veille juridique concernant tous les aspects relevant de ses domaines de compétence (RH, protocole, immobilier).

- la logistique, les biens et les immeubles.

Le SCG veille aux biens mobiliers et immobiliers de l’État afin d’assurer un espace de travail et d’accueil du public conforme aux normes d’hygiène et de sécurité en vigueur. Il tient à jour les inventaires des biens de l’Etat (mobiliers et œuvres d’art) et entretient les immeubles et les véhicules. Le SCG peut être amené à procéder à des opérations de vente, d’achat ou de négociation de baux pour le compte de l’administration centrale.

Le réseau diplomatique en chiffres

Réseau diplomatique

161 ambassades, 16 représentations permanentes auprès d’organisations internationales, 1 antenne diplomatique, 1 bureau français de coopération à Pyongyang et 1 bureau français à Taipei.

Réseau consulaire

91 consulats généraux et consulats, 128 sections consulaires, 2 chancelleries détachées, 1 antenne consulaire et plus de 500 agences consulaires.

Réseau culturel

161 services de coopération et d’action culturelle, 99 Instituts français, 7 centres culturels franco-nationaux, 27 instituts de recherche, quelque 400 Alliances françaises subventionnées, 494 établissements scolaires à programmes français du réseau de l’AEFE.

Le budget
En 2015, le budget du ministère des affaires étrangères et du développement international s’établit à 4,7 milliards d’euros.

Les effectifs

Le Ministère des Affaires étrangères et du développement international emploie 14 800 personnes réparties entre l’administration centrale et les postes à l’étranger.

Dernière modification : 30/06/2015

Haut de page