IPAL renouvelle son engagement pour 4 ans et accueille deux nouveaux partenaires : l’Institut Télécom et l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC)

JPEG
Photo : GOH Han Lin

De gauche à droite : F. Jutand (Institut Télécom), J-C Pomerol (UPMC), S. Ramakrishna (NUS), S.E. O. Caron (Ambassade de France), P. Guillon (CNRS), Y. Lakhnech (UJF), K. M. Lye (I2R).

IPAL (Laboratoire sur l’image et l’accès permissif) est un laboratoire de recherche bilatéral Franco-singapourien reconnu. Il a été créé il y a douze ans et était constitué, à l’époque, d’une petite unité de Français et de Singapouriens partageant un but commun : travailler sur le traitement du signal. Depuis 2007, le centre de recherche est devenu une UMI (Unité Mixte Internationale) renforçant la collaboration de recherche étroite entre les quatre partenaires : l’Université Nationale de Singapour (NUS), l’Agence de Singapour pour la Science, la Technologie et la Recherche (A*Star), l’Université Joseph Fourier (UJF) et le Centre National pour la Recherche Scientifique en France (CNRS).

Le 8 février 2011, une cérémonie a célébré le renouvellement de l’engagement bilatéral pour quatre années de plus. La signature a marqué également l’entrée de deux partenaires prestigieux : l’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) et l’Institut Télécom.

IPAL travaille avec ses collaborateurs dans les domaines de compréhension des images médicales (MIU) et de la gestion du bien être et de la diffusion de l’assistance (PWAM).

Pour la partie MIU, IPAL souhaite créer des outils pour le diagnostic et le pronostic assisté par ordinateur en santé. Durant les trois prochaines années, l’équipe de MIU va développer un système d’analyse des images du cancer du sein, grâce aux financements de l’Agence Nationale pour la Recherche (ANR) dans le cadre du programme TecScan.

L’équipe de recherche de PAWM se concentre sur l’assistance informatique à domicile, une problématique de première importance en France et à Singapour, face à l’augmentation du nombre de personnes âgées. Le but est d’augmenter, au quotidien, l’autonomie des personnes diminuées mentalement ou physiquement à l’aide de systèmes informatiques intelligents domotiques, spécialement conçus pour leurs besoins.

JPEG

A propos de l’Institut Télécom

L’institut télécom est l’avènement d’une histoire longue de plus d’un siècle, celle de la recherche et l’enseignement en matière de télécommunications en France. C’est un rassemblement de 6 écoles de télécommunications de premier plan, nommément Télécom ParisTech, Télécom Bretagne, Télécom SudParis, Télécom Business School, Télécom Lille1 et EURECOM. L’Institut Télécom en chiffres :

* 5 400 étudiants dont 1 500 diplômés par an

* Un budget annuel de 140 millions d’euros, et 48 millions d’euros de fonds propres

* Un effectif de recherche de 1 700 personnes, dont 290 ingénieurs de recherche

* Près de 1 700 publications par an

* Plus de 32 million d’euros de budget générés par la recherche

A propos de l’UPMC, Université Pierre et Marie Curie

UPMC a été fondée il y a près de 900 ans. Les plus grands noms de la science et de la médecine ont étudié dans ces murs. Vingt Prix Nobel sont des anciens élèves de l’université, dont les plus récents sont le prix Nobel de médecine 2008, F. Barré-Sinoussi, et le prix Nobel de physique 1997, C. Cohen-Tannoudji. L’UPMC en chiffres :

* 18 campus

* 125 laboratoires en partenariat avec le CNRS, l’INSERM, l’INRA, l’IRD et l’IFREMER

* 400 millions d’euros alloués à des projets de recherche

* 10 640 employés et 5 820 enseignants-chercheurs et enseignants cliniciens

* 31 000 étudiants dont 400 doctorants et 6 400 étudiants internationaux

A propos d’IPAL, Image Pervasive Access Lab

IPAL a débuté en 1998. C’est un laboratoire mixte comprenant quatre partenaires : deux français (CNRS, et Universite Joseph Fourier, UJF) et deux Singapouriens (L’Institut de recherche en info-communication, I²R, et l’Université Nationale de Singapour, NUS). Le laboratoire a acquis le statut d’unité mixte internationale (UMI) en 2007. En 2011, deux nouveaux partenaires Français (l’Institut Télécom et l’Université Pierre et Marie Curie) ont rejoint ce laboratoire conjoint.

Dernière modification : 28/02/2011

Haut de page