L’attractivité, une ambition partagée pour renforcer l’emploi et l’activité en France

Avec 20 000 entreprises étrangères sur son sol et 700 décisions nouvelles d’investissements étrangers créateurs d’emploi par an, la France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Dans un environnement mondial caractérisé par une mobilité croissante du capital international et des talents et par une concurrence renforcée entre les économies, le Gouvernement souhaite consolider la place de « leader » de la France en Europe pour les investissements industriels et améliorer sa performance concernant les autres investissements créateurs de valeur. Il se fixe un objectif collectif de 1000 décisions d’investissements ciblant annuellement la France d’ici 2017, et l’accueil chaque année de 300 entreprises non encore implantées sur le territoire.

Le Gouvernement place ainsi l’attractivité de nos territoires et de notre économie au coeur de la politique de reconquête qu’il a engagée avec le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi.

Pour atteindre ces objectifs, le Gouvernement assurera d’abord la mise en oeuvre des mesures clés du Pacte qui renforceront l’attractivité du territoire français, notamment :

- la mise en place dès janvier 2013 du Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi ;

- la stabilité de cinq dispositifs fiscaux essentiels pour les entreprises, en particulier du Crédit d’impôt recherche, et la simplification des démarches et de l’environnement administratif des entreprises ;

- le financement des entreprises et de l’innovation, grâce à la Banque Publique d’Investissement et aux nouveaux investissements d’avenir consacrés aux innovations de ruptures et aux technologies de demain.

Au-delà, le Gouvernement s’engage à :

1. Faciliter l’accueil des talents étrangers et des visiteurs professionnels, avec la mise en oeuvre d’un nouveau « Passeport Talents » renforçant l’efficacité, la simplicité et la cohérence des dispositifs d’accueil existants ;

2. Attirer les investisseurs de long terme et construire des relations partenariales équilibrées autour de projets d’investissement durables sur notre territoire, utiles pour l’économie française et le redressement productif ;

3. Faire de l’excellence numérique et environnementale des nouveaux facteurs d’attractivité, grâce notamment au déploiement du Très Haut Débit, à la création de « quartiers numériques » et au développement des projets de ville durable ;

4. Promouvoir l’image de la France et de ses territoires dans le cadre de la « Marque France » comme outil fédérateur au service de la compétitivité des entreprises et de l’attractivité de notre pays et poursuivre les campagnes engagées telles « Say oui to France ».

L’attractivité de nos territoires et de notre économie est une ambition partagée. Pour atteindre les objectifs quantitatifs et qualitatifs ambitieux que le Gouvernement s’est fixés, tous les acteurs de la
politique publique d’attractivité du territoire, Ministres, services et agences de l’Etat, Collectivités locales et Agences de développement régional, doivent se mobiliser ensemble.

Enfin, le Conseil stratégique de l’attractivité s’est réuni d’ici la fin du premier semestre 2013. Cette instance associe une vingtaine de dirigeants de groupes internationaux consultés sur leur appréciation de la compétitivité de la France et invités à émettre des recommandations pour renforcer l’attractivité de notre territoire.

Dernière modification : 17/01/2014

Haut de page