La Défense et vous

Journée défense et citoyenneté (JDC)

Depuis sa suspension par la loi de 1997, le service militaire a été remplacé par le parcours de citoyenneté . Celui-ci comporte trois étapes obligatoires :

- l‘enseignement de défense organisé par l’Education Nationale

- le recensement géré par les mairies

- la journée défense et citoyenneté organisée par la Défense.

Pour les français âgés de 16 à 25 ans et résidant à l’étranger, le recensement et la JDC sont également obligatoires.

JPEGLe recensement à l’étranger est organisé par le ministère des affaires étrangères. Quel que soit leur lieu de naissance, les jeunes français qui sont établis avec leur famille à l’étranger sont soumis aux mêmes obligations que ceux vivant sur le territoire national. Ils doivent se rendre au consulat français le plus proche de chez eux pour effectuer les formalités.

Les Français âgés de moins de 25 ans , résidant à l’étranger , participent à la JDC organisée par le chef de poste diplomatique ou consulaire accrédité, qui aura au préalable effectué leur recensement .

L’objectif de la Journée Défense et Citoyenneté est d’informer les jeunes Français sur leurs droits et devoirs en tant que citoyens pour les aider à mieux comprendre le fonctionnement des institutions de leur pays. Les sessions JDC à l’étranger sont aménagées tous les ans au 1er semestre de l’année.

Pour les participants, il s’agit aussi d’une occasion de découvrir les opportunités professionnelles qu’offre le ministère de la Défense. Pendant la journée, ils découvrent les 500 métiers que propose la Défense soit pour des stages de découverte , des volontariats ou des contrats de plus longues durées.

Pour en savoir plus .

http://www.defense.gouv.fr/jeunes/jdc

Recrutement

Le ministère de la défense est un des principaux recruteurs de l’État avec l’embauche de plus de 20 000 jeunes, militaires et civils, chaque année.

Avec la professionnalisation des armées, le recrutement du personnel militaire est confronté à une concurrence permanente sur le marché de l’emploi. Il s’agit désormais pour les armées d’attirer une ressource vers un métier caractérisé notamment par des sujétions que ne connaît pas le secteur civil. Pour cela, elles doivent promouvoir auprès de l’ensemble des jeunes, et particulièrement ceux issus de milieux modestes dans le cadre du plan égalité des chances, les valeurs portées par l’institution, les responsabilités rapidement confiées, les perspectives de promotion sociale qu’assurent les capacités de formation continue et la stabilité professionnelle.

Le ministère de la défense offre tous les métiers nécessaires à l’accomplissement des missions dévolues à chacune des armées. Qu’il s’engage sans le BAC (militaire du rang), entre BAC et BAC +2 (sous-officier) ou au-delà (officier), il est aujourd’hui toujours possible à un jeune, quelque soit son niveau, d’obtenir un premier contrat militaire et de faire carrière par le biais de la formation et de la promotion interne. La Défense continue de jouer un rôle d’intégrateur social au profit des jeunes les moins qualifiés.
Chacun peut avoir accès à une formation et à un métier offrant des perspectives professionnelles valorisantes.

Le ministère de la défense dispose également de personnels civils : fonctionnaires, ouvriers de l’Etat, et agents sur contrat (jeunes diplômés recrutés pour trois ans dans des domaines spécifiques, ou pour des métiers pour lesquels on ne trouve pas de ressource chez les fonctionnaires).

Les fonctionnaires sont répartis en trois catégories (A, B et C) qui correspondent au niveau de formation et à un certain type de responsabilités. Ils sont recrutés par concours comme pour tout emploi de la fonction publique, toutefois, le recrutement peut également s’effectuer sans concours pour les personnels de catégorie C. L’affectation dans l’emploi se fait selon les besoins du ministère, mais aussi en fonction du classement des lauréats, de leurs compétences et de leurs vœux.

La politique ministérielle du recrutement du personnel civil vise à favoriser la reconversion des militaires, le recrutement de travailleurs handicapés et les recrutements à caractère social au profit de jeunes gens en difficulté dans le cadre de l’égalité des chances. Le recrutement d’agents non titulaires, par sa souplesse et sa réactivité, constitue également un levier de gestion adapté pour répondre à des besoins techniques spécifiques.

JPEG JPEG JPEG JPEG

Personnel militaire français à Singapour (hors Mission de Défense)

• Officier de liaison au sein de l’Information Fusion Centre (IFC)

• La Réserve : Personnel Militaire Français à Singapour

Exclusivement formée de volontaires, hommes et femmes, la réserve militaire occupe une place importante au sein des forces armées et de la gendarmerie. Les réservistes sont présents sur les théâtres d’opérations menés sur le territoire national et à l’étranger, sur une durée de 5 à 30 jours par an.

La réserve se divise en deux catégories :

-  La réserve opérationnelle : elle est composée de citoyens français volontaires mais aussi des anciens militaires -d’active ou du contingent qui ont souscrit à leur initiative un engagement à servir dans la réserve (ESR). -Ces hommes et ces femmes âgés d’au moins 17 ans reçoivent une formation et un entraînement -spécifiques afin d’apporter un renfort temporaire de quelques dizaines de jours par an aux forces armées. -Selon leurs compétences et leur domaine de spécialité, ces réservistes opérationnels servent en unités ou-dans les états-majors, sur le territoire national et sur les théâtres extérieurs, et se voient confier les -mêmes missions que les militaires d’active. Au 31 décembre 2013, le nombre de réservistes opérationnels s’élevait à 56 262, gendarmerie nationale incluse.

- La réserve citoyenne : constituée de volontaires agréés auprès d’autorités militaires en raison de leurs -compétences, de leur expérience, mais aussi de leur intérêt pour les questions relevant de la défense nationale, -la réserve citoyenne a pour mission principale de contribuer à la diffusion de l’esprit de défense et au renforcement-du lien armées-Nation. Le nombre de réservistes citoyens était de 3 464 au 31 décembre 2013, gendarmerie -nationale incluse. -

JPEGLes réservistes citoyens sont des collaborateurs bénévoles du service public qui ont choisi de servir en faisant -bénéficier la défense de leur expertise et de leur connaissance du tissu socio-économique local sans faire du -métier des armes leur profession.

- Acteurs majeurs du rayonnement, ils sont indispensables au renforcement du lien armées-Nation et à la diffusion de- l’esprit de défense. Employés notamment dans le cadre d’actions de communication et de relations publiques -favorisant l’esprit de défense, la contribution au devoir de mémoire et l’aide au recrutement, les réservistes citoyens -sont devenus au fil des années les acteurs incontournables du rayonnement des forces armées.

Le réseau des réservistes présent à Singapour est entretenu par la Mission de Défense.

Pour en savoir plus : http://www.defense.gouv.fr/reserves/reserviste-militaire/devenir-reserviste/devenir-reserviste

Dernière modification : 30/12/2015

Haut de page