Les arts visuels et les arts appliqués

Outre les expositions patrimoniales, entre dix et vingt artistes de France sont invités chaque année à Singapour par des galeries d’art ou par des institutions publiques avec le soutien de l’Institut français.

Les artistes qui proposent des installations numériques / lumière, sont particulièrement appréciés. Ansi, en 2012, ont participé :

• Au I Light Festival (mars, autour de Marina Bay) : Bibi, Olivia d’Aboville, Marine Ky, Groupe Laps

• A Art Garden (juin-août, au SAM) : Alexandre Dang, Emilie Fouilloux

• Au Night Lights Festival (août, au SAM) : Philippe Rizzotti, Stéphane Bève et Milosh Luczinsky, Stephane Blanquet, Stephane Masson, Jérôme Donna et Eclairage Public de Lyon, Wokmedia.

Des liens se sont créés en retour notamment avec la fête des Lumières de Lyon, qui a accueilli pour la première fois un artiste singapourien, Allan Lim, en 2011. Celui-ci a créé un festival, Luminance, qui a accueilli en juin des étudiants des Grands Ateliers de Lyon.

La photographie prend de l’importance sans le secteur des arts visuels à Singapour : le Month of Photography, déclinaison du Mois de la Photo créé à l’origine avec la Maison Européenne de la Photographie et l’Ambassade, a exposé des photographes français aux côtés de photographes asiatiques : Doisneau, Cartier-Bresson, Pierre et Gilles, Bertrand Meunier etc. Yann Arthus Bertrand et Paul-Henri Cahier ont été exposés dans l’avenue commerçante de Singapour, Orchard. En 2011, la National Museum a fait une rétrospective Abbas et, pour sa Biennale 2012, le Singapore International Photography Festival expose le travail de Thomas Sauvin sur la mémoire photographique des habitants de Beijing.

Le street art fait partie des domaines où les échanges entre les deux pays se sont développés récemment. Miss Tic est venue à Singapour à l’invitation du festival culturel français Voilah 2010 et, à l’occasion de Voilah 2011, « Off the Wall », a réuni des graffeurs de France (Kongo, Colorz, Lazoo, CEET etc) et de Singapour (Antz, Clog Two, Trase, Skope, Jaba etc). Suite à cette opération, des graffeurs comme Kongo et CEET exposent régulièrement à Singapour.

Alors que le secteur du design se développe rapidement à Singapour (saisons, conférences, création d’une université, incubateurs, actions vers les entreprises etc), les galeries de la Nanyang Academy of Fine Arts ont accueilli deux expositions de l’Institut français, « 20 Icônes du Design français » en 2011 et « Tableaux Tables » (Boo Louis, Savinel & Rozé, Tsé & Tsé, Starck, JC Castelbajac etc) en 2012.

Enfin, des Français qui vivent depuis longtemps à Singapour prennent une part active à la scène locale, comme artistes et comme professeurs dans les écoles d’art pour certains : Gilles Massot, Jaba, Andrée Weschler, Isabelle Desjeux etc.

Dernière modification : 09/10/2012

Haut de page