Nouvel accord de collaboration entre le CNRS et le RCE de Mécanobiologie de NUS

Le mardi 8 novembre, en présence de Dr Joël Bertrand, Directeur Général Délégué à la Science du CNRS, et de Dr Michael Sheetz, Directeur du Research Center of Excellence (RCE) de Mécanobiologie de NUS (MBI), une cérémonie de signature d’accord a eu lieu, au sein même du RCE, dans le cadre de l’inauguration d’un nouveau Laboratoire International Associé (LIA) entre le CNRS et NUS : le ”Cell Adhesion France-Singapore (CAFS)”. De nouvelles collaborations verront le jour dans des domaines aussi variés que la mécanobiologie, l’optique, la modélisation, la micro/nano fabrication ainsi que la chimie des surfaces.

JPEG
Signature des accords (de g à d) avec Dr Joel Bertrand, directeur général délégué à la science du CNRS, et Dr Michael Sheetz, directeur du RCE de Mécanobiologie à NUS

JPEG
Officiels présents lors de la cérémonie de signature du LIA

Partenaires impliqués

Le partenaire principal singapourien est le RCE de Mécanobiologie situé dans le campus de NUS. Quatrième Research Center of Excellence sur les 5 créés par Singapour depuis novembre 2009, ses activités sont liées au développement de nouvelles technologies (nanotechnologie, microscopie moderne électronique) qui permettront de mieux comprendre le fonctionnement mécanique des cellules et des tissus humains et ainsi de mieux appréhender le traitement de maladies, tels que le cancer et les maladies cardio-casculaires, et la régénération de tissus humains.

Les partenaires de ce LIA côté français sont : le CNRS, l’Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles Paris Tech (ESPCI), l’Université de Paris Diderot Paris 7 (UP7) et l’Université de Bordeaux 2 Segalen (UB2).

Dr Virgile Viasnoff, chargé de recherche CNRS au laboratoire GULLIVER à l’ESCPI Paris Tech ainsi que Prof Michael Sheetz, Directeur du RCE, seront les porteurs du LIA.

A noter qu’un autre LIA a été signé avec un autre Research Center of Excellence, le CQT, le 9 novembre.

2 Unités Mixtes Internationales (« laboratoire avec murs ») sont déjà opérationnelles à Singapour : depuis janvier 2007, le laboratoire IPAL (Image Pervasive Access Laboratory) qui travaille en grande partie sur le traitement d’images médicales avec I²R, un institut d’A*STAR, et, depuis décembre 2009, le laboratoire CINTRA (CNRS/NTU/THALES) qui travaille sur la nanophotonique/nanoélectronique au sein de l’université de NTU.

Qu’est-ce qu’un LIA ?

Un LIA est un « laboratoire sans murs », sans personnalité juridique. Il associe des équipes d’un laboratoire affilié au CNRS et d’un laboratoire d’un autre pays. Ces laboratoires mettent en commun, pendant une durée de 4 ans éventuellement renouvelable une fois, des ressources humaines et matérielles pour réaliser, avec une « valeur ajoutée », un programme défini conjointement. Les laboratoires composant le LIA conservent leur autonomie, leur statut, leur responsable et leur localisation séparée. Le LIA ne s’accompagne pas d’une expatriation des chercheurs impliqués dans le LIA. Il reçoit des moyens spécifiques (équipement, fonctionnement, missions, postes de chercheurs associés, etc.) du CNRS et de l’institution partenaire.

En savoir plus :

Site Web du RCE de Mécanobiologie : http://mbi.nus.edu.sg/

Sur le LIA : https://dri-dae.cnrs-dir.fr/spip.php?article46

Sur les UMI : https://dri-dae.cnrs-dir.fr/spip.php?article157

Dernière modification : 23/11/2011

Haut de page