Science et technologie

 La coopération scientifique franco-singapourienne : des relations en plein essor

Depuis une quinzaine d’années, à l’instar de l’essor de la recherche à Singapour, les relations franco-singapouriennes n’ont fait que s’accroître. Durant les dix dernières années, 4 Unités Mixtes Internationales (UMI), sur les six présentes en Asie du Sud-est, et un Laboratoire International Associé (LIA) ont été créés à Singapour. De nombreux projets sont en cours de création et des chercheurs français reconnus internationalement se sont installés de façon temporaire ou permanente à Singapour. On estime que plus d’une centaine de chercheurs français sont actuellement présents dans la Cité-Etat et ont ainsi décidé de faire une partie de leur carrière scientifique à Singapour, un nombre qui va croissant depuis des années.

Depuis 2014, le bureau régional pour l’ASEAN du CNRS est installé à Singapour, ce qui illustre l’importance de Singapour dans le paysage des coopérations scientifiques internationales.

En 2014 toujours, l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) et son homologue singapourienne, la National Research Foundation (NRF), ont signé un accord dont le but est de financer des projets de recherche franco-singapouriens. Le premier appel à projets, lancé en 2014, finance des projets de recherche focalisés sur les matériaux, les nanotechnologies et les nano systèmes. Les projets sélectionnés seront financés, à partir de 2015, durant trois ans à hauteur de 250 k€ par l’ANR et 430 k$ par la NRF. Des détails sont disponibles plus bas.

 Les laboratoires et programmes conjoints

 Unités Mixtes internationales (UMI)

UMI IPAL – Image Pervasive Access Lab

IPAL est un laboratoire de recherche bilatéral franco-singapourien créé en 1999, dans le domaine de l’indexation et la recherche d’images par le contenu, et l’analyse du traitement du signal. Il est devenu, en 2007, une Unité Mixte Internationale du CNRS et a renouvelé sa convention UMI pour quatre années supplémentaires en février 2011.

Ce laboratoire possède 6 partenaires différents : côté singapourien, NUS (National University of Singapore) et A*STAR (Agency for Science, Technology and Research), et côté français, le CNRS, l’Université Joseph Fourier (Grenoble), l’Institut Télécom et l’UPMC (Paris), ces deux derniers ayant rejoint IPAL en février 2011. IPAL travaille désormais dans les domaines de la compréhension des images médicales (équipe MIU – Medical Image Understanding) et dans l’assistance pour l’autonomie à domicile (équipe PAWAM – Pervasive Access & Wellness Management).

Pour en savoir plus : http://ipal.i2r.a-star.edu.sg/

UMI CINTRA – CNRS International-NTU-Thalès Research Alliance

Le CNRS, Nanyang Technological University (NTU) de Singapour et Thalès ont créé une Unité Mixte Internationale (UMI) en octobre 2009, après une dizaine d’années de collaboration.

Les trois partenaires engagés dans cette UMI CINTRA sont complémentaires et concentrent leurs recherches autour des nano composants et nouvelles architectures de circuits associées pour dépasser les frontières technologiques actuelles. Ils développent ainsi de nouvelles technologies pour intégrer plus finement électronique et photonique afin de tirer avantage de leurs propriétés combinées et de répondre aux prochains défis technologiques en termes de communications, de calculateurs, de capteurs.

Pour en savoir plus : http://cintra.ntu.edu.sg/

UMI BMC² - BioMechanics of Cellular Contacts Lab

Créée en 2014, dans la continuité du Laboratoire International Associé CAFS (Cell Adhesion France-Singapore), cette UMI est établie entre le CNRS et la National University of Singapore (NUS), pour le compte du Mechanobiology Institute of Singapore, un centre d’excellence financé par la National Research Foundation (NRF).

La mécanobiologie est l’étude de l’influence des forces mécaniques sur les réponses biologiques du niveau moléculaire au niveau tissulaire. Cette UMI se consacre à l’étude multidisciplinaire des mécanismes régulant les contacts cellulaires, du « mecanosensing », de l’établissement de la polarité cellulaire, des interactions « juxtacrines » et de la formation des jonctions cellule-cellule.

UMI Merlion MajuLAB

Anciennement connu en tant que LIA FSQL (France-Singapore Quantum Physics and Information Laboratory), cette UMI créée en 2014 implique quatre partenaires : le CNRS, l’université de Nice Sophia Antipolis, la National University of Singapore (NUS) et la Nanyang Technological University (NTU).

Ce laboratoire pluridisciplinaire mène des recherches sur la physique quantique, la physique des lasers, l’informatique quantique, les matériaux bidimensionnels et la matière molle par exemple.

 Laboratoire International Associé (LIA)

Depuis l’ouverture du Singapore Immunology Network (SIgN) d’A*STAR en 2008, pourvu d’un financement de €80 millions sur 5 ans, un axe fort s’est développé entre la France et Singapour dans le domaine de l’immunologie, notamment sous l’impulsion du Professeur Philippe Kourilsky, ancien directeur de l’institut.

En mai 2009, un laboratoire international associé (LIA) sur l’immunothérapie du paludisme a été signé avec l’INSERM, impliquant le groupe du Dr Laurent Rénia, l’unité Inserm U945 dirigée par le Dr Dominique Mazier et l’Université Pierre et Marie Curie. En 2014, la nomination du Dr Laurent Rénia comme Directeur Exécutif est venue conforter les relations bilatérales.

Pour en savoir plus : www.a-star.edu.sg/sign

SONDRA (Supélec ONERA NUS DSO Research Alliance) est un laboratoire conjoint créé en 2004 et impliquant l’ONERA, Supélec (Ecole Supérieure d’Electricité - France), la National University of Singapore (NUS) et DSO, une agence singapourienne de recherche sur les systèmes de défense. Ce laboratoire, basé en France, travaille principalement sur les concepts avancés d’électromagnétisme et les radars.

Pour en savoir plus : www.supelec.fr/sondra/

 Accords de recherche

CEA - NTU

En octobre 2012, l’Energy Research Institute (ERI@N) à Nanyang Technological University (NTU) et le Commissariat à l’Energie Atomique et aux énergies alternatives (CEA) ont signé un accord de collaboration de recherche pour la réalisation de projets communs.

Pour en savoir plus : cliquer ici.

ESSEC (ISIS) - SMU (ISES)

En décembre 2012, l’Institute of Service Excellence (ISES) rattaché à la Singapore Management University (SMU) et l’Institute for Strategic Innovation and Services (ISIS) de l’ESSEC Business School ont signé un protocole d’entente (Memorandum of Understanding). Il a pour objectif de renforcer les relations entre ces instituts orientés vers la recherche sur les services, en offrant des opportunités pour plus d’enseignement, des échanges d’information en recherche, ainsi que le co-développement de programmes de formation et l’organisation de voyages d’études internationaux.

Pour en savoir plus : cliquer ici.

Université de Rouen – BTI, A*STAR

En février 2013, le Bioprocessing Technology Institute (BTI) d’A*STAR et l’Université de Rouen ont signé un protocole d’entente (Memorandum of Understanding) qui servira de base pour la création d’un Laboratoire International Associé.

Pour en savoir plus : cliquer ici.

Sorbonne Paris Cité – NUS

Depuis 2013, l’Université Sorbonne Paris Cité (USPC, qui regroupe 4 universités et 4 établissements d’enseignement supérieur et de recherche) s’est associée à la National University of Singapore (NUS) afin de promouvoir de nouvelles collaborations scientifiques entre l’Europe et l’Asie du Sud-Est. Des appels à projets conjoints ont été lancés en 2013 dans le cadre de cette alliance pour financer des projets de recherche conjoints et de mobilité étudiante et doctorale, complétés en 2014 par des projets de collaboration éducative.

Pour en savoir plus : cliquer ici.

Université Paris Dauphine - SMU

En avril 2014, L’Université Paris-Dauphine et l’Université de Management de Singapour (SMU) ont signé une alliance internationale qui a vocation à se développer et à rassembler dans le futur d’autres universités de renommée mondiale. Le partenariat mutualise les efforts et plateformes de ces deux universités, qui présentent les mêmes approches éducatives et de recherche, dans les domaines des Sciences Sociales et du Management.

Pour en savoir plus : cliquer ici.

Pôle Eau Montpellier – PUB

Le Pôle de Compétitivité EAU et l’association d’entreprises du secteur de l’eau SWELIA ont signé un protocole d’accord avec l’autorité de l’eau de Singapour (PUB) et l’association des entreprises du secteur eau de Singapour (SWA) le 23 septembre 2014. Il met en place les lignes directrices des coopérations scientifiques et technologiques dans la recherche et le développement, la recherche appliquée ou les projets collaboratifs.

Pour en savoir plus : cliquer ici.

Il existe également de nombreux accords de collaboration impliquant des entreprises françaises, tels GDF-Suez, EDF, Veolia, PSA, Total, Alstom, Airbus Group ... qui travaillent avec des partenaires locaux pour développer les technologies de demain.

 Les appels à projets disponibles

 Le Programme Merlion

Le Programme Merlion (Partenariat Hubert Curien) géré par l’Institut Français de Singapour initie et favorise le développement des coopérations scientifiques entre des laboratoires français et singapouriens. Il propose le soutien de :

- missions de courtes durées pour les chercheurs, les post-doctorants ou étudiants en thèse

- séminaires en France ou à Singapour autour d’un thème commun

- séjours de plusieurs mois destinés aux étudiants doctorants à Singapour désirant faire une partie de leur thèse en France.

Pour en savoir plus, visitez la section Merlion du site de l’institut Français.

 Appel à projets ANR - NRF

La National Research Foundation (NRF) et l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) ont signé le 30 mai 2014 un accord qui vise à renforcer la coopération scientifique entre la France et Singapour.

Cet accord prévoit la mise en œuvre d’un programme bilatéral pour financer la recherche commune : les équipes de recherche ont l’opportunité de participer à un appel à projets qui financera, à parts égales entre les deux pays, les travaux de recherche retenus durant 3 ans, et ce jusqu’à 500 000 € par projet. Une forte synergie et une importante valeur ajoutée pour la coopération internationale sont attendues dans les candidatures.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

 BIO Asie

Le programme Bio-Asie du MAEDI est destiné à soutenir les projets scientifiques entre la France et au moins deux pays d’Asie dans le domaine des substances naturelles, de la biodiversité et des biotechnologies. Il propose une aide financière à la mobilité.

Pour en savoir plus, visitez le site du programme Bio-Asie

[ STIC Asie

Le programme STIC-Asie du MAEDI est destiné à soutenir les projets scientifiques entre la France et au moins deux pays d’Asie dans le domaine des Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication. Il propose une aide financière à la mobilité.

Pour en savoir plus, visitez le site du programme STIC Asie

 La veille scientifique

L’Institut Français de Singapour publie un ensemble d’articles et de rapports d’Ambassade, en Français, relatives aux activités scientifiques et technologiques à Singapour, ainsi qu’aux coopérations franco-singapouriennes, qui sont disponibles en ligne gratuitement.

Les bulletins électroniques en Français ; Pour s’abonner gratuitement : http://www.bulletins-electroniques.com/emailix/abonnements.htm

Les rapports d’Ambassade en Français ; Pour s’abonner gratuitement : http://www.bulletins-electroniques.com/emailix/abonnements.htm

Dernière modification : 15/10/2014

Haut de page